Vous êtes ici:   Accueil RESSOURCES ARTICLES PAR SECTEUR AGRICULTURE Le processus de sélection et le suivi des microprojets soutenus par FAFA MC
large small default
Le processus de sélection et le suivi des microprojets soutenus par FAFA MC
Vendredi, 25 Mai 2012 15:36

A travers le financement de microprojets, la Facilité d’Appui aux Filières Agricoles (FAFA MC) intervient de manière directe au niveau des bénéficiaires. Un financement peut être obtenu pour des projets définis par les producteurs eux-mêmes dans le cadre des filières riz et maraîchage dans le Mono-Couffo. De cette façon, les bénéficiaires sont réellement appuyés dans leurs préoccupations.

"Microprojet" : un terme souvent utilisé, mais qui correspond à quoi exactement ?

Les microprojets sont un instrument, souvent utilisé par les bailleurs de fonds, comme dans le cas des projets exécutés par la CTB : FAFA MC et FAFA AD.  Le terme ‘micro’-projet indique l’échelle du projet : micro signifie alors que le budget de ce projet ne dépasse pas un certain montant,  maximum 10 millions de FCFA pour un projet porté par un groupement.
A travers cet instrument, la Facilité d’Appui aux Filières Agricoles (FAFA MC) intervient de manière directe au niveau des bénéficiaires. Un financement peut être obtenu pour des projets définis par les producteurs eux-mêmes dans le cadre des filières riz et maraîchage dans le Mono-Couffo. De cette façon, les bénéficiaires sont réellement appuyés dans leurs préoccupations.

Les microprojets (MIP) de FAFA MC en chiffres

Bénéficiaires : 933 dont 42,7% sont des femmes
Nombre de MIP : 67  microprojets financés (mai 2012) dont 19 dans les filières riz (production, transformation et commercialisation), 46 dans la filière maraîchage (production et transformation) et 3 microprojets pour la fourniture d’intrants
Bénéfices annuels attendus des promoteurs de microprojets : +/- 150.000.000 FCFA
Superficies aménagées : 19 hectares pour le riz et 33 hectares pour le maraîchage
Equipements financés: 51  motopompes, 56 pulvérisateurs, 10 pousse-pousse, 1 tracteur, 5 groupes électrogènes, 58 puits, 9 moto/tricycle, 4 châteaux d’eau,  2 magasins, 2 batteuses, 2 vanneuses, 2 décortiqueuses et 3 calibreuses.

Le processus de sélection

Avant de recevoir un financement, le porteur doit prouver  la viabilité de son projet à travers un dossier avec la description de son idée.
Ensuite, après une étude des dossiers, une équipe de Louvain Coopération au Développement (LD, un consultant engagé pour la gestion des microprojets) fait une visite de terrain pour vérifier les idées viables des microprojets, la présence des promoteurs dans l’activité pour laquelle l’idée de microprojet (MIP) a été exprimée et aussi pour s’assurer de la sécurité foncière des sites.

Après la présélection des idées de microprojets, les dossiers de financement correspondants à ces idées sont montés et soumis à FAFA MC par le guichet de gestion des MIP tenu par LD. Alors, le Comité d’Etude et de Validation (CEV) se réunit  pour analyser  et sélectionner les dossiers transmis par le guichet de gestion des MIP. Jusqu’à présent 8 sessions du Comité d’Etude et de Validation ont eu lieu dans le cadre de FAFA MC. Le CEV étudie et analyse les microprojets, et puis donne son avis, pour chaque microprojet qui lui est présenté. Le CEV est composé des membres votants : deux représentants de FAFA MC (l’Unité de Gestion), deux représentants du Centre Régional pour la Promotion Agricole (CeRPA), un représentant de la Direction Départementale de la Prospective et du Développement, un représentant du Projet d'Appui à la Filière Riz du Bénin (PAFIRIZ), un représentant du Programme d'Appui à la mise en oeuvre des Plans de Développement des Communes des départements l'Atacora, de la Donga, du Mono et du Couffo (PAPDC) et un représentant de l'ONG Protos. Avec la fin du PAPDC et le démarrage de la Facilité d’Appui aux Investissements Agricoles dans les régions du Mono-Couffo et de l’Atacora-Donga (FAIA) à partir de mai 2012, un Assistant Technique National de FAIA dans le Mono-Couffo siège aussi au CEV. Deux représentants des producteurs et deux représentants des opérateurs privés font partie du CEV comme observateurs. C’est Louvain Développement (LD) qui tient le secrétariat et prend note des analyses et remarques sur les dossiers à finaliser. Ainsi, pour les dossiers qui ont été retenus, les porteurs de projets et les rédacteurs des dossiers sont invités à une séance au cours de laquelle LD  leur restitue les résultats des analyses du CEV ainsi que les remarques et observations à intégrer aux dossiers pour qu’ils soient validés.


Le producteur est appuyé au cœur de sa préoccupation

Koffi Ghislain Quenum est agriculteur à Lokossa, avec 11 années d’expérience dans ce secteur. Le riz est sa seule production destinée à la vente, pour satisfaire ses besoins et ceux de sa famille, au nombre de 7 personnes.  Les cultures sont difficilement rentables, à cause des inondations en saison pluvieuse, puis du déficit hydrique en saison sèche et aussi des attaques parasitaires. Pour pallier ces contraintes et réaliser une production acceptable ce porteur MIP a aménagé, avec l’appui de FAFA MC, 1 hectare pour le riz. De plus, en tenant à jour son programme de collecte de donnée, ce producteur a constaté que vendre le riz paddy donne peu de bénéfice. Il a donc pris la décision de décortiquer lui-même son riz paddy et de vendre du riz blanc. Les bénéfices qu'il a ainsi générés sont principalement utilisés pour la scolarisation de ses enfants.


Suivi technique et financier des microprojets

Au niveau de FAFA MC, c’est ne pas seulement l’équipe du projet qui fait le suivi. Elle est appuyée, depuis septembre 2011, par Louvain Développement.  Louvain Développement, une ONG Belge, a été recrutée pour la gestion déléguée du guichet de microprojets dans le Mono et le Couffo. Louvain Développement est responsable pour l’appui à la sélection des microprojets à travers des visites terrains des idées MIP, la réception et l’appui au montage des dossiers MIP,  et le suivi et la formation de porteurs de microprojets validés. Depuis décembre 2011, l'équipe de FAFA MC est également appuyée par un consultant, Mr. Evariste Zingan.
 
"Je suis Evariste Zingan et je travaille depuis quelques mois pour FAFA MC. En qualité de consultant indépendant, j'assure l’appui-accompagnement de la gestion administrative, comptable et financière des microprojets financés par FAFA MC.

De façon plus spécifique, il s’agira entre autre de :
(i) aller sur le terrain pour constater la mise en œuvre effective des microprojets financés, assurer l’appui-accompagnement, la formation et le suivi permanent des promoteurs/porteurs sur les plans administratif, comptable et financier;
(ii) assurer l’interface entre les bénéficiaires, FAFA-MC et Louvain-Développement qui assure la prestation méthodologique et technique des microprojets financés, en donnant satisfaction à toutes les préoccupations spécifiques individuelles exprimées par les premiers et en fournissant aux seconds, toutes les informations requises pour le suivi du portefeuille MIP ;
(iii) faciliter l’interface entre les promoteurs/porteurs d’initiatives sélectionnées et les institutions financières locales (Banques et IMF) en vue d’obtenir des crédits pour assurer une mise en œuvre efficiente des MIP.

Il faut reconnaître que les visites de terrain dans mon travail quotidien permettent de se rendre compte de la pénibilité du travail que réalisent nos paysans dans les champs, surtout avec des outils rudimentaires et avec des contingences climatiques de plus en plus incontrôlables. Je dirai simplement qu’heureusement la CTB, à travers son projet  FAFA-MC est là, pour, un tant soit peu, contribuer à renforcer les capacités de certains de ces courageux acteurs de la vie économique de mon pays. Vivement que l’exemple de l'Agence belge de développement soit suivi par plusieurs autres partenaires techniques et financiers."